Productions


/Les sessions :

(VISUEL)

« Hip Hop Lives » au Balthazar (2004), puis au Café Julien (2005).

*vidéo

(VISUEL)

 » Roots Slam Hip Hop  » au café-concert El Ache de Cuba (2006)

/Les festivals

(VISUEL)

Marseille Cosmopolite à l’Affranchi (2006)

Nous avons réuni sur une même affiche Papet-J (Massalia Sound System), Imhotep (IAM), Sons of Gaïa, Stéphane Le Borgne, Ahamada Smis, David Walters, Cyril Benhamou…. La volonté de Colombe Records est, à travers ce festival, de mettre en lumière l’aspect positif du cosmopolitisme marseillais, en musique.

Hip Hop Culture

(VISUEL)

2007

Colombe Records a organisé la première édition du festival Hip Hop Culture programmé à la Friche la Belle de mai et a su concilier hip hop engagé, underground et festif. Ainsi, durant deux journées, se sont produits Leeroy (Saîan Suppa Crew), Boss One du 3ème œil (Marseille), La Rumeur (Paris), DJ Scratch d’EPMD (USA), R.Wan de Java (Paris)

(VISUEL)

2008

En 2008 la 2ème édition du festival Hip Hop Culture s’est donnée comme axe de programmation le métissage des cultures et des esthétiques en mettant le Hip hop africain à l’honneur tout en restant ouvert aux nouvelles formes de création Hip Hop : Puppetmastaz (All) et la Méthode (Fr), Jungle Brothers (USA), Movaiz’haleine (Gabon), S-Team (Cameroun), Cheikh MC (Comores), Lygne 26 (Fr) et Dj Soulist (Fr).

/Diffusion de spectacles

(VISUEL)

Nomade Slam (2007/2008)

Encouragé par le succès de ces soirées, Colombe Records s’attache depuis à produire des rencontres avec le public originales, en lien avec la création discographique d’Ahamada Smis : « Le Nomade slam » (commence par la projection du documentaire « Hip Hop Lives » qui relate le regard et les performances d’artistes Marseillais et d’ailleurs, suivi d’une scène ouverte slam, et se conclut par le concert d’Ahamada Smis accompagné de son combo acoustique ; Fred Buram au saxophone, Brahim El Abdouni aux percussions, Christophe Isselée (Vibrion) à la guitare, Pierre-Lo Bertolino à la vielle (Dupain). Le projet Nomade Slam a été programmé, notamment aux Francophonies en Limousin au cours de la saison 2007/2008, à la Maroquinerie à Paris.

/Les créations

MIM (Mots, Images et Migrations), création réalisée par Ahamada Smis au Centre Socio-culturel Val-Plan/Begudes (Marseille, 13ème) avec un groupe de femmes en alphabétisation des jeunes slammeurs et cinq musiciens. Première représentation juin 2010…

ORIGINES (texte à modifier)

Le projet « Origines » consiste à aller à la rencontre de l’histoire, des langues et des musiques qui composent la culture comorienne à travers la création d’une œuvre musicale contemporaine (recherche, lectures, composition et écriture). Il est réalisé par l’artiste Ahamada Smis.

Le projet, qui se construira entre 2010 et 2013, a pour finalité un ensemble de supports de diffusion : un projet discographique, un film documentaire, un spectacle, des restitutions d’ateliers et des concerts.

Une partie du projet consistera en un travail de recherche et de création lors de différents voyages à l’étranger (Afrique de l’Est, Proche-Orient et Inde, Asie du Sud-Est), sur les traces de la culture comorienne. La démarche se nourrira de la rencontre avec des artistes mais aussi des historiens, des ethnologues, des musicologues, des archéologues et des auteurs, aux Comores, en France et dans les pays prospectés.

Les résidences de création à l’international et à Marseille avec les artistes internationaux feront l’objet de restitutions publiques, à Marseille, en Région PACA et en France en fonction des coproductions établies.

La dimension locale du projet se déclinera en outre par la programmation sur Marseille d’ateliers de lecture et de parole autour des migrations et de la culture comorienne.